Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
Mandat Confiance / Exclusivité
Bienvenue chez CENTURY 21 Actif Immobilier, Agence immobilière AJACCIO 20000

Ajaccio en Février

Publiée le 12/02/2019

Ù cullettivu « Parlemu corsu » paliseghja a pusizione di Parrighji nantu à a riforma di u basciliè

Micheli Leccia è uni pochi di membri di u cullettivu « Parlemu Corsu » si sò ritruvati, mercuri u 5 di ferraghju davanti à u Ritturatu di Corsica, in Aiacciu, per una cunferenza di stampa induve anu sprimatu u so parè nantu à a Riforma à partesi da u 2020 di i licei è di u basciliè. Per u Cullettivu, a lingua corsa saria minacciata cum’è u so insignamentu. Di fattu, ind’un sistema induve i sculari sceglieranu da a seconda à a terminale trà specialità uzziunale, u corsu (coef à 0,6 à u basciliè) serà, di menu in menu insegnatu, d’una parte, è un’uzzione poca è micca scelta. Un insignamentu è una lingua in periculu…

 

Le collectif « Parlemu corsu » dénonce la position de Paris sur la réforme du Bac

Micheli Leccia et quelques membres du collectif « Parlemu Corsu » se sont retrouvés, mercredi 5 février dernier devant le Rectorat de Corse, à Ajaccio, pour une conférence de presse où ils ont exprimé leur position sur la réforme à compter de 2020, des lycées et du Bac. Pour le collectif, la langue corse serait menacée ainsi que son enseignement. De fait, dans un système nouveau, où les scolaires choisiront, de la seconde à la terminale, entre plusieurs spécialités optionnelles, le corse (coef 0,6 au bac) serait, selon le collectif, de moins en moins enseigné, d’une part et moins choisi, d’autre part. Une langue et un enseignement que le collectif juge menacés.

 

Notre actualité